Légumes

Présentation du producteur

Moussa a grandi à Anthony en région parisienne. Il a fait des études d'ingénieur télécoms.

En 2014, il quitte son poste de chef de projet dans le sud de la France pour rejoindre la région parisienne, sans projet particulier en tête si ce n'est celui d'exercer en tant qu'indépendant. Au détour de réunions dans une ONG, il rencontre un paysan installé en AMAP. Intéressé par le vivant, convaincu par le modèle et la promesse de cultiver sur de petites surfaces, avec peu de mécanisation, il entreprend les démarches pour devenir maraîcher.

Le parcours commence : Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole à Brie-Comte-Robert (77), stages pratiques puis embauche chez Marc Bianchi, à Saint-Augustin en Seine-et-Marne. Au fil des semaines, l'idée de transformer ce salariat en partenariat germe. Moussa décide de se mettre à son compte et devient alors le premier « couvé » de Marc.

Pendant deux ans, Marc va accompagner Moussa dans le développement de son activité de maraîcher en AMAP, sur le site de Saint-Augustin. Les deux agriculteurs sont épaulés par la SCIC les Champs des Possibles, structure issue du Réseau AMAP IDF engagée dans l'accompagnement des installations via des espaces-tests agricoles. Par le biais d'un contrat tripartite, Moussa s'engage à tester son projet en cultivant une trentaine de parts de récolte qu'il livrera à l'AMAP dès le début de l'été. Il aide également Marc au quotidien dans ses cultures. La mise en place de ce partenariat a permis l'agrandissement de la ferme : une nouvelle serre a été construite.

À terme, Moussa souhaite s'installer dans le nord de la Seine-et-Marne, au plus proche de l'agglomération, et développer des partenariats avec d'autres paysans, afin de mutualiser outils et équipements.

Histoire

Moussa est en reconversion comme maraîcher dans une couveuse en Seine-et-Marne.

1. Engagements de l'adhérent.e :

  • Adhérer à l'association « Le cri du radis » pour participer à la concrétisation de ses objectifs.
  • Pré financer la production (cf. prix de la part de récolte et modalités de règlement).
  • Participer aux ateliers pédagogiques proposés par le maraîcher pendant la période d’engagement.
  • Venir chercher sa part de récolte chaque semaine sur le lieu de distribution à Montreuil. En cas d’absence, l'adhérent.e devra trouver une solution pour récupérer sa part ; a minima, il.elle préviendra le collectif de l’association afin que la part de récolte soit distribuée à une tierce personne. Aucun remboursement ne pourra être effectué par Les Champs des Possibles ou par l’association « Le cri du radis ».
  • Assurer sa part de permanence aux distributions selon les modalités définies dans le règlement intérieur de l’association.
  • Participer à l'Assemblée Générale annuelle de l'association. La date de cette AG sera communiquée au plus tard 2 semaines avant sa tenue.

2. Engagements du maraîcher en test d'activité :

  • Livrer chaque semaine des produits de qualité, frais, de saison, issue de sa production et répartis quantitativement de manière égale entre tous les mangeurs.ses en AMAP.
  • Être présent aux distributions, donner régulièrement des nouvelles sur l'avancée des cultures.
  • Accueillir les adhérent.e.s sur la ferme au moins une fois pendant la période d'engagement.
  • Être transparent sur le mode de fixation des prix et ses méthodes de travail.

3. Engagements de l’espace-test agricole Les Champs des Possibles :

  • L’espace-test agricole Les Champs des Possibles accueille et accompagne Moussa ALAWIEH dans son projet d'installation agricole. Il héberge juridiquement son activité et à ce titre est engagé solidairement sur l'ensemble des points mentionnés au point b.
  • L’espace-test agricole Les Champs des Possibles rendra compte régulièrement – et au minimum en préparation de son AG annuelle – au groupe en AMAP  « Le cri du radis » de l'accompagnement de Moussa ALAWIEH dans son projet d'installation agricole.
  • En cas de défection du maraîcher à l'essai avant la fin du terme du présent contrat, Les Champs des Possibles s'engagent à trouver, dans les plus brefs délais, une solution pour assurer la continuité des distributions de légumes.

4. Engagements communs :

  • Les partenaires s'engagent à partager les risques et bénéfices naturels liés à l'activité agricole (aléas climatiques, ravageurs, etc.) et à faire part au collectif des soucis rencontrés.
  • Toutefois, et seulement en cas de situation exceptionnelle (catastrophe climatique, etc.), le contrat pourra être révisé lors d'une réunion spécifique (AG extraordinaire). Seront alors présents les adhérent.e.s, le paysan partenaire et si nécessaire un représentant du réseau régional des AMAP qui évalueront le bien-fondé des modifications à apporter.

Présentation du producteur

Moussa ALAWIEH

Producteur - Légumes verts, Participant

 En savoir plus

Ses produits

Pas encore de produits